Derrière les notes

Parler de sa vie - Jean-Jacques Goldman
  • Derrière les notes

    article image

    Quelque chose de bizarre

    À chaque cahot que subissait le train, le petit carton couleur carmin sautillait dans ma main. — Parkinson ? Me dit-elle. — Jack Daniels répondis-je. Assommé par l'alcool, je ne l’avais pas vue s’installer en face de moi. Je redresse mon museau : un énorme bouquet de chrysanthèmes dévore sa silhouette : — Vous avez le sens de la fête, dis-je en pointant le bouquet...

  • Derrière les notes

    article image

    Deux amies

    Tu avais quatre ans, j'en avais cinq. Depuis notre plus tendre enfance, tu faisais partie de ma vie, de ma famille de cœur, nos souvenirs sont de toujours. Amies-sœurs. Je sens encore ces odeurs d'insouciance, ces parfums d’amitié, nos rires, nos bêtises et nos larmes partagées...

  • Derrière les notes

    article image

    Et si...

    « Cette lettre peut vous surprendre… » Je ne saurai jamais pourquoi c’est précisément ce matin que cette chanson de Goldman m’a touchée en plein cœur. Je la connais pourtant depuis longtemps – je l’ai même entendue en concert. Mais il faut croire que Jean-Jacques Goldman a raison : il faut avoir eu le temps d’entasser quelques souvenirs pour se sentir pleinement concerné. Aujourd’hui, c’est à toi que j’aimerais écrire, sur ce beau papier à lettres qui ne sert jamais. À toi, Stéphane, qui m’as fait découvrir l’univers de Paul McCartney et de John Lennon – et à toi qui auras été mon premier amour...

  • Derrière les notes

    article image

    Je voudrais la connaître

    Cette année-là, Sylvie, Stéphanie, Mélanie et moi faisions notre rentrée au lycée. Malheureusement, le "clan des 4" était séparé, car Steph avait intégré une autre école. Nous nous suivions depuis la primaire, alors une rentrée des classes "à trois" avait beaucoup moins de charme...

  • Derrière les notes

    article image

    C'est dit

    Bon, Marco, je suis désolé. Vraiment. C'est important de le verbaliser. Donc voilà, je le dis. Je l'ai dit! Et je le redirais s’il le faut. Ci-présent: mes excuses. Noir sur blanc. Sincères. Après, toi-même tu sais très bien que j’pensais rien de tout ce que j’ai dit vendredi soir...

Abonnez-vous

Afin d'être certains d'être informés le plus rapidement possible de l'actualité de Jean-Jacques Goldman et des mises à jour du site "Parler d'sa vie", abonnez-vous à la liste de diffusion !