Blog

Parler de sa vie - Jean-Jacques Goldman
  • Derrière les notes

    article image

    Deux amies

    Tu avais quatre ans, j'en avais cinq. Depuis notre plus tendre enfance, tu faisais partie de ma vie, de ma famille de cœur, nos souvenirs sont de toujours. Amies-sœurs. Je sens encore ces odeurs d'insouciance, ces parfums d’amitié, nos rires, nos bêtises et nos larmes partagées...

  • Derrière les notes

    article image

    Et si...

    « Cette lettre peut vous surprendre… » Je ne saurai jamais pourquoi c’est précisément ce matin que cette chanson de Goldman m’a touchée en plein cœur. Je la connais pourtant depuis longtemps – je l’ai même entendue en concert. Mais il faut croire que Jean-Jacques Goldman a raison : il faut avoir eu le temps d’entasser quelques souvenirs pour se sentir pleinement concerné. Aujourd’hui, c’est à toi que j’aimerais écrire, sur ce beau papier à lettres qui ne sert jamais. À toi, Stéphane, qui m’as fait découvrir l’univers de Paul McCartney et de John Lennon – et à toi qui auras été mon premier amour...

  • Derrière les notes

    article image

    Je voudrais la connaître

    Cette année-là, Sylvie, Stéphanie, Mélanie et moi faisions notre rentrée au lycée. Malheureusement, le "clan des 4" était séparé, car Steph avait intégré une autre école. Nous nous suivions depuis la primaire, alors une rentrée des classes "à trois" avait beaucoup moins de charme...

  • Exégèses

    article image

    Elle a fait un bébé toute seule

    Jean-Jacques signe un texte tendre, subtil et plein d'affection pour ces femmes qui à leur manière affrontent la maternité, sans hommes à leurs côtés, que la situation soit désirée ou pas. "Je ne dis pas qu'elles l'ont voulu toutes seules, je parle uniquement du fait d'assumer des bébés sans père ou avec des pères absents, ce n'est pas la même chose"...

Abonnez-vous

Afin d'être certains d'être informés le plus rapidement possible de l'actualité de Jean-Jacques Goldman et des mises à jour du site "Parler d'sa vie", abonnez-vous à la liste de diffusion !